Florence est une ville séduisante, mais la curiosité était plus forte, en route vers le cœur de la Toscane

Après avoir écumé les trottoirs, les marches et les glaciers de Florence, me voici en route vers la suite de mon périple en Toscane. Pour toi ami, lecteur qui aurait loupé le 1er épisode, tu peux te rattraper ici.

A l’aide de mon fidèle destrier motorisé, une sympathique Fiat 500 louée pour l’occasion et au moteur aussi petit que son coffre… Me voilà donc arpentant fièrement les routes de Toscane dans mon bolide au moteur poussif… voir très poussif.

Après 1h de route officiellement (ou 1h30 version touriste au mauvais sens de l’orientation), je sors mon sac à dos (et mon parapluie) à San Gimignano. C’est une très vieille ville dont l’origine remonte au 10e siècle, endroit très touristique notamment à cause de son architecture médiévale très bien conversé ainsi que son vin, le Vernaccia di San Gimignano. J’y passerai une grande partie de la journée, à serpenter dans ses ruelles, le nez en direction de ses tours colossales. A une certaine époque, San Gimignano comptait 75 tours, il en reste 13 désormais dont plusieurs, si j’ai bien compris, sont toujours habitées.

Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane
Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane

Et forcément, qui dit tours, dit hauteur et l’irrésistible envie pour moi de grimper, de voir le monde de plus haut. Vraiment je crois qu’il faudrait que je consulte un professionnel à ce sujet, j’ai toujours envie d’être en hauteur… un complexe peut-être ?! 😀

Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane

Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane

Cette petite terrasse surplombant la ville est fort sympathique. Ne pas trop se pencher par contre

Avant de partir pour ma zone de bivouac, j’ai eu le temps de faire un rapide passage à Monteriggioni. Pourquoi vouloir voir cette petite ville me direz-vous ? Et bien tout simplement et toujours à cause de ce fameux jeu vidéo, Assassin Creed 2. Monteriggioni est la ville qui sert de camps de base à mon personnage et dont petit à petit on restaure le patrimoine. Je voulais donc m’assurer que mon investissement n’a pas été vain. Lors de la mise en place de mon voyage, je voulais même y dormir…
Monteriggioni possède la particularité de n’avoir pas de constructions récentes et on a l’impression d’être un peu dans un autre monde.

Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane

Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane

Italie, San Gimigiano & Monteriggioni, Toscane

Après une nuit bien méritée au milieu des vignobles du Chianti, me voici à Sienne. Ville toscane réputée pour son patrimoine artistique, sa course de chevaux (le Palio) et sa rivalité avec Florence. La ville est construite sur 3 collines, ou plutôt au centre de 3 collines, alors autant vous le dire, ça grimpe et sévèrement. Étant donné que la pluie était de la partie à mon arrivée, j’ai bien failli embrasser les pavés en voulant rejoindre ma chambre. J’avoue avoir un peu moins apprécié Sienne par rapport à Florence, mais la ville vaut quand même le coup d’oeil notamment pour sa cathédrale Santa Maria Assunta.

Italie, Sienne, Toscane

Italie, Sienne, Toscane

Un autre endroit assez sympathique de la ville c’est la Piazza del Campo. La place centrale de la ville, en forme de croissant avant à son bout un immense palais, le Palazzo Pubblico. Les Siennois et Siennoise s’y rendent notamment le soir et c’est pas mal animé 🙂
Il y a plein de terrasses de cafés, restaurants, bars… bref, un lieu ou l’on rencontre plein de gens. Contrairement à d’habitude, j’ai opté pour une autre soirée et j’ai délaissé la vie nocturne citadine pour la pleine campagne, mais cela, c’est une autre aventure par contre ^^

Italie, Sienne, Toscane

Italie, Sienne, Toscane

La fin de mon périple approche petit à petit et malheureusement j’ai dû ralentir un peu le rythme des visites, car j’ai eu la bonne idée de me blesser une nouvelle fois au dos.
Il me reste quand même une dernière escapade avant de revenir à Florence pour prendre l’avion. Dernière étape donc de mon périple en Toscane, Pise

Le principal monument à voir, du moins le plus connu se trouve sur la Piazza dei Miracoli. C’est le centre religieux de la ville avec notamment la très célèbre tour penchée que tout le monde veut retenir avec ses mains sur les photos.

Italie, Pise, Toscane Italie, Pise, Toscane

En plein journée la place est envahi par les touristes mais le soir, c’est désert

Italie, Pise, Toscane

Italie, Pise, Toscane

La baptistère construit sur cette place est le plus grand d’Italie et son acoustique est incroyable, toutes les 30 minutes, il y a une démonstration d’écho, c’est très impressionnant. Je n’ai par contre pas pu m’empêcher de râler contre ces touristes qui se croient tout permis. Tout le long de la place, des petits panneaux en plein de langues précises « NE PAS MARCHER SUR L’HERBE ». Ce n’est pourtant pas compliqué BORDEL !!!

Italie, Pise, Toscane

Je longe une dernière fois les rives de l’Arno, une glace à la main. De retour à Florence demain, il ne me restera plus qu’une nuit avant de regagner le pays. La Toscane est une magnifique région pleine de surprises, de paysages tous plus sympathiques les uns que les autres et avec des œuvres architecturales plus impressionnantes encore.
Cette semaine de vacances, bien qu’assez chargée en visites et excursions, a quand même été très relaxante. Mes préférences vont à Florence qui est une superbe ville ainsi qu’à cette campagne verdoyante qui coupe le souffle… peut-être que je vous montrerai cela prochainement 🙂

Vacances en Italie - Les villes de Toscane

53037 San Gimignano, Province of Siena, Italy
Print Friendly, PDF & Email