Au coeur de la forêt de Brocéliande

Bonjour à tous les amis !

J’espère que vous vous portez bien. La plupart d’entre vous sont surement en vacances, en reviennent peut être ou s’apprêtent à partir. Que diriez-vous de m’accompagner au cœur d’une forêt légendaire ? Partant ?! Alors, suivez-moi, nous partons pour la forêt de Brocéliande.
Vous avez tous révisé votre légende Arthurienne pas vrai ? Arthur, le Graal, les chevaliers de la table ronde… tout cela n’a plus de secret pour vous désormais. Prenez donc votre épée, harnaché votre monture et lacé bien vos baskets parce qu’il va y avoir de la marche. En route pour Brocéliande.

Si je vous retrace ma journée, déjà faut se lever vers 5h du matin. Pourquoi aussi tôt me direz-vous ? Simplement parce qu’en ce jour de vagabondage, c’est classé « noir » sur les routes et que le point d’arrivé est à 140km environ. Et oui… les forêt magique sont pas toujours tout à côté de chez vous.
J’arrive donc au petit matin dans la charmante ville de Paimpont. Toute endormie encore, j’ai quand même la chance de profiter d’un bar ouvert ou je pourrais déguster un bon petit thé ainsi qu’une pâtisserie du coin. Faut bien prendre des forces quand même, d’autant plus que l’office du tourisme qui me fournira plan et autres infos utiles à ma visite de la forêt n’ouvre pas avant un moment.

J’en profite donc pour faire le tour du patelin.

Abbaye de Paimpont

Brocéliande

Brocéliande

A mon arrivée, j’ai eu un peu peur qu’il pleuve… mais on est en Bretagne faut dire 😉

Brocéliande

Avec un beau ciel bleu c’est mieux !

Après avoir réglé les questions logistiques, je pars en direction du 1er site légendaire que je veux voir à Brocéliande. Il s’agit du « Chêne à Guillotin ».

Pour la petite histoire (il y a toujours des histoires sur tout dans cette forêt ^^), c’est un arbre creux qui a environ 1000 ans. On l’appelle aussi le chêne Eon. On raconte que l’abbé Guillotin se serait réfugié au creux de cet arbre alors qu’il était poursuivi par des révolutionnaires et que Notre Dame de Paimpont se serait transformée en araignée (Je sais, je sais, c’est Aladdin qui est appelé à régner… oups ! je divague, désolé) pour masquer l’entrée de la cachette de l’arbre par une magnifique toile.

Le chêne à Guillotin

Brocéliande Brocéliande
Petit fruit vert

Même après un millénaire, cet arbre ancêtre reste fertile… pas mal !

La prochaine étape de ma balade s’appelle la « Fontaine de Barenton ». Il s’agit d’une très vieille fontaine en pierre en plein cœur de la forêt de Brocéliande et il semblerait que cette dernière soit l’un des sites légendaires les plus réputés. On parle de cette fontaine depuis le 12e siècle. De nombreuses légendes courent sur ce lieu parmi lesquelles la Fontaine de Barenton serait le lieu de rencontre de Merlin l’Enchanteur et de la Fée Viviane ou encore, le lieu du combat entre le Yvain, le Chevalier au Lion et le Chevalier Noir (Est-ce que c’est lui qui était noir ou bien son armure ???). D’après un texte écrit par Chrétien de Troyes, on peut déclencher de violents orages en versant l’eau de la fontaine sur la dalle en pierre qui est à coté (il s’agit de son couvercle en fait) mais cela déclenche aussi la colère du Chevalier Noir, gardien de de cette fontaine… d’où ma remarque un peu plus haut qui stipulait de prendre vos épées avec vous.
D’après le petit guide que j’ai acheté, l’eau de cette fontaine est toujours à 10° et on peut y voir (d’ailleurs je l’ai vu) des petites bulles se former à la surface de l’eau. Il s’agit de méthane. Si on fait un vœux et que des bulles se forment instantanément alors notre vœux se réalisera. Ca m’arrangerait bien du coup 😉

C’est après une bonne balade de 4km, voir un peu plus quand on se perd un peu, que l’on accède à la Fontaine de Barenton.

Cairn

Il y a beaucoup de gens qui viennent ici d’où la présence de nombreux cairns que j’ai aperçu

Brocéliande Brocéliande

Feuille

Brocéliande Brocéliande

Me voilà rendu à la fontaine de Barenton…

A contre-courant Derrière les pierres

Fontaine de Barenton

Forcément avec cette bonne marche légèrement plus longue que prévue, il commençait à faire un peu faim et soif alors je suis allé déjeuner dans les parages. Même au niveau des boissons locales on reste dans l’ambiance des lieux. J’ai trouvé ça super sympa et le mieux, c’est que cette bière était vraiment bonne.

Bière Lancelot

Après avoir repris des forces, je me dirige désormais vers ma prochaine destination. Direction le « Val sans Retour » ou je pourrais admirer plusieurs sites légendaires de la forêt de Brocéliande.

Le premier d’entres eux s’appelle « L’arbre d’Or ». Ce dernier n’est pas vraiment une légende en réalité car il est de notre époque. En 1990 un incendie a ravagé 400ha de la forêt et notamment les hauteurs du « Val sans Retour ». L’artiste François Davin, sous l’initiative de l’association « Sauvons la forêt » a recouvert de feuille d’or un châtaignier calciné et l’a entouré de cinq chênes eux aussi brûlés. Il symbolisant le courage des pompiers qui sont intervenus ici.

L'arbre d'or

Arbre

Ho ! la magie de Brocéliande dans mon appareil

Juste a côté de « L’arbre d’or » il est y un magnifique étang. C’est « Le Mirroir aux Fées ». D’après la légende, ce point d’eau était le lieu de refuge des Fées qui avaient décidées de vivre cachées des hommes. Elles vivaient dans le fond de l’étang et ne sortaient que la nuit pour admirer leur reflets à la surface de l’eau. Malheureusement, la cadette des Fées tomba amoureuse d’un beau chevalier et rompis le pacte que les Fées avaient scellées. Un bataille éclata et du sang des Fées se serait répondu dans la forêt. C’est pour cela que le sol de Brocéliande possède cette couleur un peu pourpre. Malgré ce drame il n’en reste pas moins que l’étang avec ou sans Fées est superbe.

Mirroir aux fées

En remontant une petite crête on peut aller voir deux autres sites intéressant et avoir une très belle vue sur le « Val sans Retour » ainsi que sur le « Mirroir aux Fées ».

Brocéliande

Tiens ! Il est bizarre ce rocher. Vous ne trouvez-pas ?

Brocéliande

La légende raconte que ce rocher est en fait la prison de l’amoureux de la Fée Morgane qui l’aurait surpris avec une autre. On l’appelle le « Rocher aux Faux-Amants ». Vu sous cet angle, fallait pas trop l’énerver la Fée Morgane parce qu’être changé en rocher c’est pas génial !!!

En continuant de grimper un peu, on arrive sur un autre point d’intérêt. C’est celui que j’ai trouvé le plus marrant. Vous voyez ce drôle de rocher avec des sortes de pics, et bien c’est un dos de dragon pétrifié. Nous sommes devant le « Rocher dentelé » ou autrement appelé, le « Siège de Merlin l’Enchanteur ».

Brocéliande

Ecailles

Siège de Merlin

Y’a des tas de personnes qui se battent pour une histoire de Trône de Fer, qui n’est pas très beau en plus alors que celui que j’ai devant les yeux est super sympa. J’ai vu plein de gens passer devant et personne n’a osé mettre son postérieur dessus… sauf moi ^_^
Et depuis, bah j’ai des pouvoirs magiques mais je vous dirais pas ce que c’est ahahahahaha !!!

Le soleil commence à taper sévèrement en haut de cette coline. Il est temps de redescendre et de partir pour de nouvelles aventures. Je me rends donc sur mon prochain site. C’est sur le chemin qui menait à la voiture que j’ai remarqué ça…

Ruisseau doré

Est-ce que c’est le sang d’un dragon qui à donné cette couleur si particulière à la terre… parce que c’est pas vraiment le pourpre du sang de Fée ? Un mystère de plus pour la forêt de Brocéliande.

Après quelques kilomètres de voiture et quelques bonnes dizaines de minutes de marche supplémentaires, me voici devant un le « Tombeau du Géant ». Il s’agit d’un site datant du néolithique et transformé à l’âge de bronze. Au début c’était des menhirs qui ont été abattus et transformés en sépulture. Les infos que j’ai au sujet de ce lieu sont un peu limitées et il n’a pas été mon endroit préféré je dois dire cependant ça restait intéressant à voir.

Tombeau du géant

Tombeau

Un peu plus loin dans ce coin de la forêt de Brocéliance se trouve « l’Hotié de Viviane » ou « Le tombeau des druides ». C’est aussi un monument en pierre qui ressemble un peu à un coffre. La rumeur disait qu’il s’agissait de la maison de la Fée Viviane cependant des fouilles en 1982 ont permis de faire ressortir un cairn de plus de 10m de long ainsi que des haches de pierre vieilles de 5000 ans. La construction du site remonterait à environ 2500 ans avant J-C et de maison de Fée on passerait à un site funéraire. Ca manque un peu de magie je sais mais je ne vais pas me plaindre 😉

Brocéliande

Aller, encore un petit effort, il reste 3 derniers endroits sympa à voir et ils sont pas loin les uns des autres. Promis, ça sera plus très long, en plus, avec toutes ces marches, la nuit commence à tomber et il va falloir rentrer. J’ai pas pris ma tente de camping et mon terrier est assez loin ^_^

Il y a des gens normaux et même des pirates qui l’ont cherchée toute leur vie, dans des films, dans des livres, qui se sont battus pour elle… bah ils sont vraiment nuls parce que moi et mon sens de l’orientation à 1.52€, je n’ai pas mis longtemps à la trouver… la « Fontaine de Jouvence ».
Ce site est une ancienne carrière druidique. Les druides devaient recensés les nouveaux nés de l’année lors des solstices d’été et quand il y avait des bébés absents, on les présentait au solstice suivant en les déclarants nouveau né de l’année. Pas mal pour rajeunir ce système !

Fontaine de Jouvence

Qui veut rajeunir un peu ?

Avant de partir, il serait opportun d’aller se recueillir sur la tombe du maître des lieux. Parce que c’est quand même le Boss de Brocéliande. Faudrait pas le contrarier, mon karma a déjà été bien pourri cette année alors je ne prends pas de risques supplémentaires… Nous voici donc devant la « Tombe de Merlin l’Enchanteur ». Bon je peux comprendre que vous soyez surpris par l’aspect très modeste de cet endroit compte tenu de son locataire. Le tombeau de Merlin était à l’origine une allée de 12m de long mais cette dernière a été détruite par des chercheurs d’or et ces dalles de schiste rouge sont tout ce qu’il en reste. On raconte cependant que Merlin n’est pas mort, Viviane, sa bien-aimée, l’aurait enfermée dans une prison d’air, à cet endroit, pour qu’il reste avec elle pour toujours.

Tombeau de Merlin

Tombe

Et avant de partir une bonne fois pour toute, il faut quand même que je vous montre un arbre (oui encore un !) assez spectaculaire. Je crois que c’est la 1ère fois que j’en voyais un comme cela et je l’ai trouvé simplement magnifique. Il s’agit du « Chêne des Hindrés ». Ce chêne aurait environ 500 ans et Hindrés signifie « lieu humide ». Ce dernier aurait été le lieu de nombreuses cérémonies druidiques mais il n’y avait rien quand je suis passé hormis un grillage qui m’a empêché de prendre plus de photos de ce arbre majestueux.

Brocéliande

Il est joli cet arbre non ?! Qu’en pensez-vous ?

Il y a une chose que je regrette dans ma balade du jour, et je pense que de nombreuses personnes aussi si j’en crois les témoignages de gens que j’ai croisé. C’est le balisage des chemins. Sur certains sites c’est franchement limite et beaucoup de gens se perdent (expérience vécue !!!). Quand on est jeune c’est pas un souci mais avec des enfants en bas ages c’est très moyen. Messieurs/Dames des offices de tourismes de Brocéliande, merci à vous d’améliorer vos cartes et balises de sentiers.

A titre personnel, j’ai beaucoup aimé cette forêt que je ne connaissais pas du tout. Une fois encore je me note qu’il faudra que j’y retourne car à mon avis il y a encore beaucoup de chose très jolies à voir et ce en dehors des chantiers touristiques.
Et voilà, mon périple en Brocéliande s’arrête ici et j’espère qu’il vous a plu. Qu’avez vous pensé de cette balade ? N’hésitez pas à commenter cet article (et même les autres si vous êtes un peu en retard) et puis bien sur partager tout ça autant que vous voulez. C’est la meilleure pub pour mon modeste travail 😉

A bientôt…

Posté dans Nature
Écrit par :

  • Très sympa, l’histoire, les photos, c’est très totorotien tout ça finalement 😉 Allez, comme je préfère faire des critiques, en voici deux : un petit peu trop de texte à mon goût (les gens sont pressés de nos jours, moi inclus) et j’ai remarqué que tu avais un ciel bleu mais que tes photos étaient souvent cramés, alors check ton histogramme après tes shoots quand tu y mets beaucoup de ciel ^^ Voilà, un spécial coup de coeur pour l’arbre à la fin 🙂

    • Merci pour ces critiques constructives Jordy. Et oui c’est un peu Totorotien, c’est pas comme si je ne trouvais pas d’inspiration chez toi 😉
      Pour le texte, la journée a été longue et il y avait beaucoup de chose à voir et donc à dire. Je ne pouvais pas faire ça en 2 paragraphes. J’essaierai de me contenir plus la prochaine fois.
      Et puis j’avoue sans honte que j’ai un mal de chien avec l’exposition et je ne sais pas bien me servir de l’histogramme. En général je surexpose en bracketant d’1 ou 2 1/3 d’IL car je suis parti du principe qu’il vallait mieux avoir trop de lumière que pas assez et je corrige ensuite en post-prod. Mais je me demande si des fois mon APN ne me joue pas des tours car il est capable de me sortir des plans bien exposés au niveau du ciel et autre et des fois, le ciel est complètement blanc et le reste est correct… Bref !!! je dois encore progressé

  • Mushu

    J’adore j’ai encore plus envie d’y aller ! ! !

    • A ton prochain passage dans la région tu pourras y faire un saut. Je jouerai mon rôle de tonton pendant ce temps ^_^

  • Anka Honkimaki

    J’ai adoré,bravo

  • Si tu aimes les contes et légende, tu vas être servie hihihi
    Lors de ta future visite à Nantes… ^^

  • Elise

    Ouahou! des photos magnifiques, des commentaires intéressants et on aurait envie de dire « encore »!!!mais je suis une grande lectrice pour ma part^^! Bravo et Chapeau!